Accueil > Fiches des Films > Congo river, au delà des ténèbres
Congo river, au delà des ténèbres
Thierry Michel
Publié le : 2005

Un film de Thierry Michel, Congo Belgique, 2005, 116’






SYNOPSIS

Sur les traces de Stanley, Congo river nous fait remonter de l’embouchure à la source le plus grand bassin fluvial du monde, celui du fleuve Congo. Tout au long de ses 4 371 km, nous découvrons les lieux témoins de l’histoire tumultueuse du pays, tandis que les archives nous rappellent le souvenir des personnages de la mythologie africaine qui en ont fait son destin : les colonisateurs Stanley et Léopold II, les dirigeants africains Lumumba et Mobutu.
Sur les berges, aux différentes étapes du voyage, les images égrènent les joies et les souffrances d’un peuple, les fêtes et les drames qui rythment l’existence des piroguiers, pêcheurs, commerçants, voyageurs, militaires, rebelles, enfants, soldats, miliciens maï-maï, femmes violées...

LE REALISATEUR


Né en 1952 à Charleroi en Belgique dans une région industrielle surnommée « Le pays noir », Thierry Michel étudie dès seize ans le cinéma à l’Institut des Arts de Diffusion, à Bruxelles. Après avoir réalisé de nombreux reportages pour la télévision Belge, il signe son premier long métrage de fiction en 1982 « Hiver 60 ». Il alternera par la suite de nombreux films documentaires et des fictions. Il réalisera son premier film au Zaïre en 1992 avec « Zaïre, le cycle du serpent », plusieurs fois primé. Thierry Michel continue de sillonner le globe pour dénoncer et comprendre les sociétés.

Filmographie
Ferme du fir (1972). Court métrage documentaire
Portrait d’un autoportrait (1973). Long métrage documentaire
Pays noir, pays rouge (1975). Moyen métrage documentaire
Chronique des saisons d’acier (1980). Long métrage documentaire
Hiver 60 (1982). Long métrage de fiction
Hôtel particulier (1985). Long métrage documentaire
Issue de secours (1987). Long métrage de fiction
Gosses de Rio (1990) . Moyen métrage documentaire
A fleur de terre (1990). Moyen métrage documentaire
Zaïre, le cycle du serpent (1992). Long métrage documentaire
La grâce perdue d’Alain van der Biest (1993). Long métrage documentaire
Somalie, l’humanitaire s’en va-t-en guerre (1994). Long métrage documentaire
Les derniers colons (1995). Moyen métrage documentaire
Nostalgies post coloniales (1995). Moyen métrage documentaire
Donka, radioscopie d’un hôpital africain (1997). Long métrage documentaire
Mobutu, roi du Zaïre (2000). Long métrage documentaire
Iran, sous le voile des apparences (2002). Long métrage documentaire
Congo river, au delà des ténèbres (2005). Long métrage documentaire

CRITIQUE


Congo River est le quatrième film de Thierry Michel, tourné en République Démocratique du Congo (RDC). Ce voyage au cœur de l’Afrique sonne comme un rappel historique, qui n’oublie ni la page noire de la colonisation Belge, ni le despotisme de Mobutu, ni les guerres civiles dont furent victimes les populations.
Au fil du fleuve défilent des tableaux figés dans le temps, vestiges du passé pour certain et terriblement d’actualité pour d’autres. Dans ce genre d’exercice, fort heureusement, Thierry Michel a évité les travers de la fascination africaine, cette hallucinante puissance que la nature et les hommes peuvent exercer sur le regard occidental. On aurait aimé que le réalisateur nous situe plus souvent le choix de ses étapes et surtout approfondisse les sujets. Beaucoup de questions restent sans réponses. Mais comment en est on arrivé là ?


Certes Thierry Michel semble lui-même en quête de compréhension. Il nous questionne en nous faisant re-découvrir les nombreux problèmes auxquels les congolais font face quotidiennement. Et là est la force de ce film ; le peuple africain est d’une dignité remarquable et force le respect. Ils ne cessent de chuter et de se relever inlassablement. A l’image de ces hommes qui nettoient et réparent la voie ferrée cailloux par cailloux ou ces femmes victimes des exactions. Souffrance et foi omniprésente, naïveté et espoirs des congolais manipulés par des prophètes cupides.
Le réalisateur porte un regard admiratif dans ce film d’un bel esthétisme tourné avec peu de commentaires. Ce peuple a la soif de vivre, comme une jolie plante qui persiste à pousser dans un champ de désolation.

Benoît Tiprez Clap Noir

FICHE TECHNIQUE

Scénario, réalisation : Thierry Michel
Directeur de la photo : Michel Techy
Ingénieur du son : Lieven Callens
Montage : Marie Quinton
Musique : Lokua Kanza
Producteur : Christine Pireaux, Serge Lalou
Production : Les Films de la Passerelle www.passerelle.be , Les Films d’ici
Distributeur : www.cineuropa.org

Les autres films
1
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75