Yacine Garba, producteur
Publié le : samedi 15 décembre 2007
Fespaco 2007



Yacine Garba : "Il faut que nos auto­ri­tés nous aident à ouvrir des portes"




Yacine Garba est réa­li­sa­teur et pro­duc­teur de film. Au Niger, son pays, il a pro­duit une série télé­vi­sée de dix épisodes inti­tu­lée « Fils à Papa » ; une fres­que urbaine sur la vie des jeunes nigé­riens où pou­voir rela­tion­nel, pou­voir économique, pou­voir occulte… se livrent un duel à mort sous l’œil traî­tresse d’une jus­tice des hommes injus­tes.

L’his­toire de « Fils à papa » est une his­toire d’amour, de haine, de tra­di­tion et de moder­nité. Razak, un fils de riche enceinte une jeune fille de classe pauvre. Il entre­prend de faire passer la gros­sesse en optant pour l’avor­te­ment. Malheureusement, l’opé­ra­tion tourne au drame et la jeune fille décède. Le jeune homme se retrouve en prison. Sa mère consulte les mara­bouts pour sa libé­ra­tion. Et le jeu des rela­tions de son père finisse par le faire sortir du « trou ». La mère de la jeune fille refuse la situa­tion et s’inves­tit pour que jus­tice soit rendue. Et puis­que la jus­tice des hommes lui a refusé cette oppor­tu­nité, elle s’en ira cher­cher la répa­ra­tion du pré­ju­dice auprès des ancê­tres en consul­tant un mara­bout. Razak est, par la suite, abattu par un mili­taire, l’ancien copain de la jeune fille.

Malgré le succès popu­laire rem­porté dans les pays où il a été dif­fusé (Niger, Sénégal, Bénin), la série connaît un véri­ta­ble pro­blème de dif­fu­sion. « Depuis la sortie de la série en 2005, la Télévision Nationale du Niger n’a cédé les droits qu’à CFI. Ce qui est un peu juste. Pour remé­dier à la situa­tion, j’ai crée ma propre société de pro­duc­tion « Yag Productions ». J’entends pro­fi­ter du Fespaco pour nouer des contacts. Mais, il faut que nos auto­ri­tés nous aident à ouvrir les portes. Parce que dans les cir­cuits inter­na­tio­naux, seules les télé­vi­sions natio­na­les sont consi­dé­rées comme des inter­lo­cu­tri­ces vala­bles par les par­te­nai­res exté­rieurs.
Avec une véri­ta­ble poli­ti­que de dis­tri­bu­tion, on pour­rait s’en sor­tira car il y a un véri­ta­ble engoue­ment pour les séries afri­cai­nes ».

« Yag pro­duc­tions » lance donc un appel à tout ache­teur pour aider à dis­tri­buer « Fils à Papa » et pour col­la­bo­rer au lan­ce­ment des autres pro­jets qu’il a dans ses tiroirs.
Contact : yag­pro­duc­tions @ yahoo.fr

Souleymane Soudre Mao

www.clap­noir.org

Également…
2

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75