Accueil du site > Articles > L’I.S.M.C. et Hollywood-sur-sable
L’I.S.M.C. et Hollywood-sur-sable
Publié le : mercredi 18 avril 2012
Ouarzazate 2012





Dans le quar­tier haut de Ouarzazate, der­rière des murs ocres, se trouve l’Institut Spécialisé dans les Métiers du Cinéma et de la Télévision (IMSC). Issu d’un par­te­na­riat entre la Fondation Mohammed V pour la Solidarité de l’office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT), il a été inau­guré par le Roi Mohammed VI le 8 octo­bre 2006.
En deux ans, deux cents étudiants, filles et gar­çons, maro­cains de Ouarzazate et d’ailleurs y pré­pa­rent un diplôme de tech­ni­cien dans six filiè­res : pla­teau et machi­ne­ries, cos­tume et habillage, décor et acces­soi­res, coif­fure et maquillage, effets spé­ciaux et ges­tion de pro­duc­tion. Avec en fin de cycle, la réa­li­sa­tion en équipe, d’un projet audio­vi­suel.

coif_maqui-ok

Parmi les pro­fes­seurs, des diplô­més de l’Agence Française des Volontaires du Progrès, un des deux orga­nis­mes cofon­da­teurs de l’Institut avec Vivendi.
L’école est venue s’implan­ter dans une région si bien pour­vue sur le plan ciné­ma­to­gra­phi­que que d’aucun la nom­ment Hollywood-sur-sable. Quatre stu­dios y sont ins­tal­lés et cer­tains depuis long­temps. L’Ecla et l’Atlas accueillent chaque année leur lot de curieux qui se pro­mè­nent dans les décors de Louxor, Babylone, Rome, Nazareth, etc.. Les plus grands films en sont sortis : Lawrence d’Arabie, Babel, Jésus de Nazareth, Mission Cléopâtre etc...

studio_atlas_cléopatr_ok
Décors de "Cléopâtre", studio Atlas

Notons au pas­sage qu’un des argu­ments de poids, après la lumière, les décors, les coûts de pro­duc­tion réduits de moitié par rap­port à l’Europe et les USA, repose dans la faci­lité d’impor­ta­tion tem­po­raire des armes et muni­tions uti­li­sées pour les films d’action...et promet des visas de tour­nage dans des délais records.

studio_atlas_1_ok
Les stu­dios Atlas

Cette indus­trie flo­ris­sante, manne abso­lue pour une région aux portes du désert, a mal­heu­reu­se­ment souf­fert des consé­quen­ces du 11 sep­tem­bre, et de la désaf­fec­tion subite des pro­duc­tions occi­den­ta­les. Qui revien­nent dou­ce­ment...les argu­ments res­tant tout de même allé­chants.
Par contre, peu de rela­tions entre l’Institut et les stu­dios, les pro­duc­tions pour­voyant à leur pro­pres équipes, les diplô­més de l’Institut trou­vant du tra­vail ailleurs. Le cinéma maro­cain est, par bon­heur, en expan­sion.
« C’est ainsi, reconnaît serei­ne­ment, Claude Latreille, le créa­teur de l’Ecole » en décli­nant les pro­jets : cons­truc­tion, en cours, de 900 m2 d’ate­liers et d’amphi, créa­tion de modu­les de for­ma­tion conti­nue, achat de maté­riel sup­plé­men­taire, ajout d’un cursus de for­ma­tion qua­li­fiante de haut niveau, tel que maquillage effets spé­ciaux.
L’ins­ti­tut accueillera davan­tage d’étudiants qui s’ajou­te­ront à ceux qui, au sein de la faculté poly­dis­ci­pli­naire de la ville se for­ment eux aussi aux tech­ni­ques cinéma et audio, option son et image.
Ouarzazate, ville du cinéma, où, étrangement, la der­nière salle a fermé depuis quel­ques années déjà !

Michèle Solle
15 avril 2012

Également…
5

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75