Accueil du site > Articles > Toiles d’Araignées - Critique
Toiles d’Araignées - Critique
Publié le : lundi 7 mai 2012
Un film d’Ibrahima Touré

De Souleymane Cissé à Cheik Oumar Cissoko en passant par le réalisateur de séries télévisées Boubacar Sidibé, nombreux sont les cinéastes maliens qui s’emparent de l’histoire de leur nation.

En 2010, le réa­li­sa­teur Sidy Diabaté s’était lancé dans la lignée de ses pré­dé­ces­seurs avec un pre­mier long-métrage minu­tieux. Da Monzon, la conquête de Samanyana, film his­to­ri­que sur la conquête du royaume de Ségou, avait reçu le prix spé­cial UEMOA de l’inté­gra­tion ainsi que le prix des meilleurs cos­tu­mes et décors au Fespaco 2011 [1].

Un an plus tard, c’est le pre­mier long-métrage d’Ibrahima Touré, Toiles d’Araignées, qui reçoit à Montréal le prix du meilleur long-métrage de fic­tion de la caté­go­rie Afrique Connexion. Une récom­pense de poids tant le tra­vail du Centre natio­nal du cinéma malien (CNCM) est à saluer.

Salutations qu’Ibrahima Touré ne manque pas d’offrir à ses cama­ra­des. De Bouma Chérif Fofana, lui-même réa­li­sa­teur du court-métrage Allah Kabo, au réa­li­sa­teur Sidy Diabaté - pré­senté atta­blé devant le livre "Histoire de l’Afrique noire" de Joseph Ki-Zerbo en réfé­rence à sa for­ma­tion d’his­to­rien - les clins d’oeil aux cinéas­tes maliens ne man­quent pas.

Adapté du roman auto­bio­gra­phi­que d’Ibrahim Ly, pro­fes­seur de mathé­ma­ti­ques empri­sonné en 1974 pour son oppo­si­tion à la junte mili­taire de Moussa Touré, Toiles d’arai­gnée éveille les cons­cien­ces quant à l’actua­lité de son propos. Triste écho d’un Etat dominé par les mili­tai­res où rébel­lion tra­di­tion­nelle (refus du mariage forcé) et dis­si­dence poli­ti­que (impres­sion de tracts sub­ver­sifs), se retrou­vent domp­tés dans une prison de l’est du pays.

Brillamment inter­prété par une actrice dont on enten­dra parler (la belle Viviane Sidibé), le rôle de Mariama entre dans la lignée de ces per­son­na­ges fémi­nins déter­mi­nés à faire res­pec­ter leurs droits. Alors que la jeune fille vit une belle his­toire avec son petit ami, son père décide de la marier à un homme plus âgé que lui. Bafouée et humi­liée par les hommes de sa famille et la coépouse de sa mère, Mariama est forcée de se pré­sen­ter à la noce. Tenant tête aux mili­tai­res qui lui deman­dent de se plier aux régles, la voici cri­ti­quée ("Toi, l’ille­trée du vil­lage, tu connais tes droits ?"). Filmant avec sub­ti­lité toutes les dou­leurs issues de la poly­ga­mie, du mariage forcé et de l’hon­neur de la vir­gi­nité, Ibrahima Touré porte un regard sans conces­sion sur les tra­di­tions patriar­ca­les de son pays.

Parallèlement à cette his­toire, un homme de let­tres, Yoro (Boubacar Belco Diallo), s’oppose au régime mili­taire par le biais de tracts dis­tri­bués à la sau­vette. Dénoncé par ses congé­nè­res, le voici envoyé au bagne de Taoudénit où le pré­si­dent Modibo Keïta avait lui aussi été déporté. Là, il ren­contre Mariama, que les mili­tai­res des­ti­nent à une vie de pros­ti­tu­tion mais aussi d’autres déte­nus tels qu’un fou qui n’en est pas un (talen­tueux Hamadoun Kassogue).

De cet enfer enso­leillé où les pri­son­niers dor­ment à même le sol et sont régu­liè­re­ment battus trans­pire une liberté d’expres­sion impla­ca­ble. Dénonciation d’un fait d’Etat devenu état de fait, Toiles d’arai­gnée est un vibrant hom­mage aux mar­tyrs du régime de Moussa Touré, qui, on le sou­haite, ne seront plus d’actua­lité.

Claire Diao
Mai 2012

Lire la fiche du film

Laisser un commentaire

  • Le 14 juin 2012 à 15:18, par alex_duff

    Avant toute chose félicitations pour cette présentation, à la fois limpides et enrichissantes. Toutefois, quelques détails auraient supporté plus de développement, en particulier dans la conclusion. C’est juste une manière de dire que je suis impatient de lire la suite


    mutuelle familiale vauban humanis cambrai


    mutuelle familiale des alpes


    Assurer la mutuelle familiale 3 coeurs
  • Le 10 juillet 2012 à 07:22, par Benoit

    Tout d’abord merci pour cette présentation, en même temps lucides et intéressantes. Cela dit, certains points auraient mérité plus de précisions, notamment dans la conclusion. C’est juste une façon de dire que je suis empressé de lire la suite


    vin bio bag in box


    vin bios


    Une vin bio bag in box
  • Le 23 juillet 2012 à 20:50, par nicolas1

    Votre article est impressionnant et je vais d’ailleurs le partager à une copine qui semble être sur la même longueur d’onde que vous et je suis sûre qu’elle m’en remerciera. Bravo pour ce post et le temps pour partager ces idées. Je serais ravie de pouvoir lire vos articles à ce sujet dans le futur. Cela m’est très très utile ! 1000 mercis


    carrelage kaleido


    carrelage pas cher


    Commander une carrelage novoceram
Également…
1

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75