Accueil du site > Fiches des Films > Le Pays à l’envers
Le Pays à l’envers
Sylvaine Dampierre
Publié le : mercredi 8 octobre 2008

Un film de Sylvaine Dampierre, Guadeloupe




SYNOPSIS

Originaire de Guadeloupe mais ayant tou­jours vécu en France métro­po­li­taine, la cinéaste Sylvaine Dampierre part à la recher­che de ses raci­nes et de son his­toire per­son­nelle. Le long de ce chemin ini­tia­ti­que qui mêle ren­contres et récits de son père, elle compte trou­ver, à tra­vers la connais­sance de l’Ile et l’his­toire tra­gi­que de l’escla­vage, l’ori­gine de son patro­nyme. C’est une nar­ra­tion qui passe par des points d’appui sen­so­riels, plas­ti­ques, émotionnels, où les témoi­gna­ges - celui du père de la réa­li­sa­trice qui a voulu gagner très tôt la Métropole, celui de Rogers aux prises avec les ques­tions de généa­lo­gies, où celui de la cho­ré­gra­phe Lena Blue, ten­tent de déchif­frer les traces contem­po­rai­nes de l’escla­vage, voire du colo­nia­lisme en géné­ral, et prend le pouls d’une nou­velle géné­ra­tion en quête de réap­pro­pria­tion de sa culture.

LA REALISATRICE

Sylvaine Dampierre est l’auteur d’une œuvre en quatre volets sur le thème « jar­dins et jar­di­niers », que com­po­sent « Lîle », « Un enclos », « La rivière des galets » et « Green Guerilla ». Elle y consa­cre une large part à une réflexion sur l’iden­tité qui se pour­suit ici de manière très dif­fé­rente avec ce film dans lequel elle remonte le fil de sa généa­lo­gie.
Sylvaine Dampierre ensei­gne aux ate­liers Varan depuis 1994. Elle inter­vient en 2008 auprès de l’E.S.A.V. Marrakech dans le cadre du par­te­na­riat entre cette école de cinéma maro­caine et les Ateliers Varan.

Filmographie
- Le pays à l’envers, 2008, 90’
- Green Guérilla (co-réa­li­sa­tion Bernard Gomez) 2003, 62’
C’est à New York City qu’est né dans les années 70, un mou­ve­ment qui a depuis essaimé dans plu­sieurs méga­po­les nord amé­ri­cai­nes et tend à se déve­lop­per sous des formes pro­ches en Europe : la récu­pé­ra­tion de fri­ches urbai­nes par les habi­tants d’un quar­tier et la créa­tion col­lec­tive, sur ces espa­ces à l’aban­don, de jar­dins com­mu­nau­tai­res.
- Pouvons-nous vivre ici ? 2002, 57’
Quinze ans après l’explo­sion de la cen­trale nucléaire de Tchernobyl, des scien­ti­fi­ques fran­çais aident les vil­la­geois à vivre avec la pré­sence invi­si­ble de la radio­ac­ti­vité.
- La rivière des galets (co-réa­li­sa­tion Bernard Gomez) 2000, 62’ Un jardin d’inser­tion à l’île de la Réunion : les sta­giai­res qui vont passer un an au jardin vont tenter de cons­truire, en retrou­vant le chemin de la terre, un nouvel enra­ci­ne­ment.
- Un enclos (co-réa­li­sa­tion Bernard Gomez) 1999, 75’
Dans le Centre péni­ten­tiaire de Rennes existe un jardin où les déte­nues peu­vent se rendre. Ce lieu est devenu un espace de ren­contres, d’échanges et de paro­les pour ces femmes en quête de recons­truc­tion.
- L’île (co-réa­li­sa­tion Bernard Gomez) 1998, 57’
Fernand est amou­reux de son jardin ouvrier insu­laire. Le lopin de terre qu’il affec­tionne est placé au pied de la « for­te­resse ouvrière », bâti­ments désaf­fec­tés de l’usine Renault, dans les­quels il a tra­vaillé toute sa vie.

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Sylvaine Dampierre
Avec : Jean Dampierre, Manuel Gomez, Léna Blou, Michel Rogers, Suzette Créantor, Adeline Jacques
Image : Renaud Personnaz
Son : Myriam René
Montage : Sophie Reiter
Production : Atlan Films – Stéphane Sansonetti Documentaire 2008 HD Cam - cou­leur
Distribution : Hevadis Films. Contact : heva­dis2@­free.fr - +33 (0)6 07 51 13 98

Les films de Sylvaine Dampierre :
Les autres films
1
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75