Ouled Lenine
Nadia El Fani
Publié le : vendredi 13 février 2009

Un film de Nadia El Fani, Tunisie France, 81’ , 2007

SYNOPSIS

"J’avais dix ans et je peux dire que c’était le plus bel âge de ma vie… Dans la Tunisie indé­pen­dante de Bourguiba qui entrait pour­tant déjà dans l’ère des désillu­sions, nous étions quel­ques-uns à par­ta­ger le secret d’une appar­te­nance : fils et filles de com­mu­nis­tes… Chuuuuut ! … "

À 20 ans, ils lut­taient pour l’Indépendance de la Tunisie et tous les espoirs étaient permis. Ont-ils trop pru­dem­ment attendu que le pays soit mûr, ou bien le temps a-t-il été trop vite pour leurs rêves ? Un film qui trace un por­trait par­ti­cu­lier de mili­tants pro­gres­sis­tes dans la Tunisie de l’après indé­pen­dance, et qui pose la ques­tion de leur héri­tage…

À propos du film

Mon moyen d’expres­sion étant le cinéma, j’avais envie de raconter cette his­toire qu’a vécu mon père et ses pro­ches. Le parti com­mu­niste était une grande famille qui a donné nais­sance à des petits com­mu­nis­tes…
Je vou­lais raconter cette his­toire par rap­port à la Tunisie parce qu’il est impor­tant de conti­nuer à parler poli­ti­que dans ce pays. Ce sont des choses que l’on a pas sou­vent l’occa­sion de faire publi­que­ment. Un film c’est for­cé­ment un débat ouvert et je vou­lais que cette parole reste. Rien que de mieux que le cinéma pour que la parole soit enre­gis­trée mais vue et donc dif­fu­sée le plus lar­ge­ment pos­si­ble.
Ce film a pris beau­coup de temps, c’est un film très per­son­nel, il tourne beau­coup autour de mon père car c’est mon vécu, mon enfance. J’ai voulu com­pren­dre pour­quoi j’ai été obses­sion­nelle vis-à-vis de la poli­ti­que et je pense que ça été trans­mis dans les gènes …

Propos recueillis par B.T.

JPEG - 11.4 ko
Nadia et son père

CRITIQUE

Le mérite de ce docu­men­taire est de mettre en lumière les convic­tions et les espoirs d’une géné­ra­tion mili­tante, laïque, dans un épi­sode poli­ti­que de la Tunisie mal connu. C’est une suc­ces­sion de por­traits, bien menés, sur l’enga­ge­ment poli­ti­que fami­lial. La réa­li­sa­trice se concen­tre sur les enjeux humains et stra­té­gi­ques de ces hommes et femmes, qui lut­taient ensem­ble pour un monde meilleur.

La réa­li­sa­trice n’est pas seu­le­ment une femme intel­li­gente, c’est aussi une femme sen­si­ble, et proche des per­son­nes qu’elle filme. Nadia El Fani réus­sie à libé­rer les émo­tions et nous permet de bien com­pren­dre la nature et l’his­toire de leurs enga­ge­ments ; un regard humain et dif­fé­rent, sur nos voi­sins du Maghreb.

Benoît Tiprez

LA REALISATRICE

Née en 1960 à Paris, d’un père tuni­sien et d’une mère fran­çaise, Nadia El Fani par­tage sa vie d’une rive à l’autre de la Méditerranée. Elle débute comme sta­giaire à la réa­li­sa­tion en 1982 sur le film de Jerry Schatzberg "Besoin d’amour" et par­ti­cipe au tour­nage de nom­breux films comme assis­tante à la réa­li­sa­tion, notam­ment avec Roman Polanski, Alexandre Arcady, Nouri Bouzid, Romain Goupil, Franco Zeffirelli.
En 1990, elle réa­lise son pre­mier court métrage "Pour le plai­sir" et crée sa société de Production Z’Yeux Noirs Movies. Elle signera par la suite de nom­breux films ainsi que des vidéos ins­ti­tu­tion­nels et publi­ci­tai­res.

Filmographie

2007 Ouled Lénine Lm
2005 Unissez-vous, il n’est jamais trop tard ! Cm dans la série Paris la métisse.
2001-2002 Bedwin hacker Lm
1998 Tant qu’il y aura de la pel­lo­che Cm
1993 Tanitez moi Doc
1992 Fifty-fifty, mon amour Cm
1990 Pour le plai­sir Cm

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Nadia El Fani
Collaboration à l’écri­ture et au déve­lop­pe­ment : Leïla El Fani
Chef-Opérateur : Sofiane El Fani
2ème caméra : Fatma Cherif
Monteur : Thierry Simonnet
Prise de son : Moncef Taleb
Mixage : Philippe Lauliac
Etalonnage Image : Paul Wattebleb
Truquiste : Sylvain Lamour
Assistante de Production : Sourour Krouna
Régisseur/Assistant : Abdelbar Mahmoud
Productrice Déléguée : Nadia El Fani
Producteur Exécutif : Habib Bel Hedi
Production : Z’Yeux Noirs Movies (Disponible éga­le­ment en ver­sion 54’)
Contact : www.nadiael­fani.blog­spot.com

Les autres films
1
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75