Accueil du site > Fiches des Films > Faro ( La reine des eaux )
Faro ( La reine des eaux )
Salif Traore
Publié le : samedi 27 janvier 2007

Un film de Salif Traore, Mali, 2007, 90’.

Synopsis

Le conflit d’un homme en quête de son iden­tité en butte à une société vil­la­geoise qui lui refuse toute reconnais­sance. L’irrup­tion de Zanga, le héros à la recher­che de sa pater­nité va bous­cu­ler les tra­di­tions et engen­drer un début de muta­tion des rap­ports sociaux.

Note d’inten­tion

Dans le res­pect de leurs dif­fé­ren­ces, de leurs traits de culture, tous les peu­ples doi­vent coexis­ter, s’enri­chir mutuel­le­ment du suc nour­ri­cier de leur civi­li­sa­tion pour bâtir un monde tou­jours meilleur. L’Afrique, qui ne doit pas rester en marge de la mon­dia­li­sa­tion, loin des hautes tech­no­lo­gies, doit demeu­rer un conti­nent ouvert et uni dans sa diver­sité, un conti­nent où e fait de donner et rece­voir ont valeurs de devoir.
À tra­vers ce film, je reven­di­que le droit de la femme et de l’enfant dans nos socié­tés tra­di­tion­nel­les, le droit des femmes et des enfants qui subis­sent les capri­ces des hommes sans avoir la moin­dre pos­si­bi­lité d’expri­mer leur point de vue.

L’his­toire de « FARO », qui se passe dans un vil­lage au bord du fleuve où diver­ses eth­nies coha­bi­tent en étant à la fois pêcheurs, culti­va­teurs, éleveurs et arti­sans, nous fera voir les char­mes d’une vie quo­ti­dienne avec ses tra­di­tions, ses riva­li­tés, ses ami­tiés et ses ini­mi­tiés. Elle nous mettra en pré­sence du pou­voir des hommes qui vont se réfu­gier der­rière les us et cou­tu­mes pour confis­quer la liberté d’expres­sion à la femme et à l’enfant.
C’est pour­quoi, sans offus­quer, je pense qu’il est temps de lever un coin du voile et de mon­trer du doigt les carac­tè­res phal­lo­cra­ti­ques et oppres­seurs de nos socié­tés.
Le moment est venu de pren­dre cons­cience du poids de la femme et de l’enfant, de croire que leur force peut appor­ter le chan­ge­ment.

Ce film se veut une fable intem­po­relle dont le dénoue­ment mon­trera une révolte des femmes et des jeunes pour lancer un appel à l’union dans le res­pect de l’autre.
En ce début de 21eme siècle, l’har­mo­nie de notre pla­nète sera au prix que le Nord et le Sud sau­ront mettre pour se com­pren­dre et se com­plé­ter. Pour moi, la tra­di­tion doit accep­ter la moder­nité pour s’épanouir.

Le réa­li­sa­teur

JPEG - 7.8 ko
Salif Traore

Salif Traoré est né en 1954 au Mali. Diplômé de l’Institut Africain du Cinéma de oua­ga­dou­gou, il a été le pre­mier assis­tant de Souleymane Cissé. Après plu­sieurs courts métra­ges, il a réa­lisé une série fic­tion de six épisodes sur le sida en milieu vil­la­geois, Sida Lakari, pour l’ORTM. Faro, la reine des eaux est son pre­mier long métrage.

Filmographie
1994 : Sigida (CM)
1995 : Kokaje (CM)
1997 : La Danse du singe (CM)

Fiche tech­ni­que

Réalisation : Salif Traore
Scénario : Salif Traore et Olivier Lorelle
Avec : Sotigui Kouyate, Fili Traore, Djeneba Kone, Maimouna Diarra, Modibo D Traore, Habib Dembele, Kardiegue Laico Traore, Tidiane Traore, Sidy Doumbia

Image : Jean-Pierre Gauthier
Son : Jean-Sébastien Roy
Montage : Laure Budin
Production : Boréal Films (Canada), Pav Communication ( France), Sarama Films (Mali), DCN (Burkina Faso), Barbel Mauch Film (Allemagne)
Distribution : Armor Films, Philippe Quinsac 31 rue de Lucenay, 78130 Les Mureaux
Tél : 09 50 23 81 24 mail : info@­faro-lefilm.com

Les films de Salif Traore :
Les autres films
<
16
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75