Accueil du site > Fiches des Films > WWW, what a wonderful world
WWW, what a wonderful world
Faouzi Bensaïdi
Publié le : 2006

Un film de Faouzi Bensaïdi, Maroc France Allemagne, 2006, 99’








SYNOPSIS

Casablanca, une ville de contras­tes, moderne et archaï­que. Kamel est un tueur à gage qui reçoit ses contrats par inter­net. Il a cou­tume d’appe­ler Souad, une pros­ti­tuée occa­sion­nelle, pour faire l’amour après ses exé­cu­tions. C’est sou­vent Kenza qui décro­che. Elle est agent de la cir­cu­la­tion, res­pon­sa­ble du plus grand rond-point de la ville. Bientôt, il tombe amou­reux de cette voix et part à sa recher­che. Hicham, un hacker pro­fes­sion­nel qui rêve de partir en Europe, infil­tre par hasard les contrats de Kamel…

LE REALISATEUR

Né en 1967 au Maroc. Après des études d’art dra­ma­ti­que, Faouzi Bensaïdi tra­vaille dans le théâ­tre à Rabat et devient comé­dien et met­teur en scène. Il a réa­lisé, en 1997, son pre­mier court métrage de fic­tion « La Falaise ».
Il signe son pre­mier long métrage en 2003, « Mille mois », et obtient le prix de la Jeunesse et le pre­mier regard de la sélec­tion offi­cielle " Un cer­tain regard " à Cannes 2003. « WWW », son 2eme long métrage était sélec­tionné dans la sec­tion "Venice Days" à la Mostra de Venise 2006 ainsi qu’au FIFF de Namur 2006.

Filmographie
. 1997 La Falaise (CM)
. 2000 Trajets (CM)
. 2000 Le mur (CM)
. 2003 Mille mois (LM)
. 2006 What a won­der­ful world (LM)

CRITIQUE

Kamel est tueur à gages et reçoit ses ordres par le biais d’un mys­té­rieux site web. Hicham est un jeune hacker qui rêve de s’envo­ler pour l’Europe. Kenza est une femme agent de police qui s’ennuie dans son tra­vail. Souad se pros­ti­tue occa­sion­nel­le­ment… Rien ne semble à priori des­ti­ner ces quatre per­son­na­ges à se ren­contrer ni leurs des­tins à se mêler. Rien, sauf Casablanca, ville de contras­tes et de mixité qui abrite nos quatre pro­ta­go­nis­tes.

A tra­vers l’intri­gue très clas­si­que de WWW – Un homme s’éprend de la voix d’une par­faite étrangère qu’il s’emploie à retrou­ver dans la grande ville), Faouzi Bensaïdi nous fait le por­trait d’une ville cos­mo­po­lite et ana­chro­ni­que bien éloignée des cli­chés orien­ta­lis­tes. Une méto­ny­mie cita­dine qui évoque avec poésie le tiraille­ment qui carac­té­rise aujourd’hui le monde arabo-musul­man et son repré­sen­tant le plus proche : le Maghreb.

Bensaïdi joue avec les styles, fai­sant ainsi un pied de nez aux cli­chés répan­dus auprès du public quant au cinéma arabe. Ici, ni famille, ni Islam, ni mariage, ni décors dépay­sants. Le film est une suc­ces­sion de per­son­na­ges et de situa­tions fer­me­ment ancrés dans leur époque. Voilà d’où il tire sa force et son ori­gi­na­lité. L’intri­gue devient secondaire, seu­le­ment utile à porter le décor et les per­son­na­ges. Si le spec­ta­teur peut à plu­sieurs repri­ses se sentir décro­cher face à des per­son­na­ges bros­sées à gros traits impré­cis et à une nar­ra­tion pous­sive usant à l’excès de la répé­ti­tion, c’est de la forme que vient le salut de WWW.

Bensaïdi connaît le cinéma et aime en mani­pu­ler les codes. Son plai­sir ludi­que est sen­si­ble en fili­grane tout au long du film ; les clins d’œil répé­tés à des uni­vers ciné­ma­to­gra­phi­ques aussi divers que ceux de Tati, Tarantino ou même Kitano, sans oublier évidemment les nom­breux emprunts au film noir ne man­que­ront pas d’amuser le spec­ta­teur. Enfin, l’entre­prise de redé­fi­ni­tion cultu­relle affi­chée par l’auteur est un exer­cice à saluer. Rappelant d’autres ten­ta­ti­ves moins effi­ca­ces de ce point de vue de films tel « Bedwin Hacker » de Nadia el Fani, WWW nous rap­pelle que le virage tech­no­lo­gi­que par­ti­cipe du renou­veau du cinéma magh­ré­bin.

Les per­son­na­ges de Bensaïdi sont bien ancrés dans leur époque, et par­fai­te­ment cohé­rents entre eux de ce point de vue, bien qu’ils soient tous également soli­de­ment rat­ta­chés à leurs ori­gi­nes maro­cai­nes. Le pari est gagné quant à ce double ancrage. Ici, c’est la volonté d’indi­vi­dua­li­ser les per­son­na­ges, de les sortir des conve­nan­ces com­mu­nau­tai­res clas­si­ques qui devient la marque de fabri­que de ce film réso­lu­ment contem­po­rain.

Sophie Perrin Clap Noir

FICHE TECHNIQUE

Titre : WHAT A WONDERFUL WORLD
Réalisation :Faouzi Bensaïdi
Année : 2006
Durée : 1h39
Format : 35MM – Couleur
Production : Gloria Films (Maroc) – Agora Films (France) – Heimatfilms (Allemagne)
Distribution : Les films du losange Tél (33) 1 44 43 87 15
info@­film­sdu­lo­sange.fr, www.les­film­sdu­lo­sange.fr

FICHE ARTISTIQUE

Kamel :Faouzi Bensaïdi
Kenza :Nezha Rahil
Souad :Fatima Attif
Fatima :Hajar Masdouki
Hicham :El Mehdi Elaaroubi
Père d’Hicham :Mohammed Bastaoui

Les films de Faouzi Bensaïdi :
Les autres films
<
6
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75