Accueil du site > Fiches des Films > Source d’histoire
Source d’histoire
Adama Roamba
Publié le : mardi 7 février 2006

un film d’Adama Roamba






SYNOPSIS

Trois copains de 12 ans vivent tran­quille­ment dans un petit vil­lage. Pendant ce temps, les négo­cia­tions entre le pou­voir cen­tral et les rebel­les échouent.
Le même jour, leur vil­lage est pris pour cible et tout bas­cule…

LE REALISATEUR

Adama Roamba n’en est pas à son 1er court métrage. Issu d’une for­ma­tion à la télé­vi­sion natio­nale du Burkina Faso, il se per­fec­tionne comme assis­tant auprès de cinéas­tes, tels que Dany Kouyaté, Gaston Caboré et Issiaka Konaté.

Après son pre­mier docu­men­taire en 1994, Reflet d’une viva­cité cultu­relle, et sa pre­mière fic­tion, Yaango, Il signe son pre­mier court métrage de fic­tion, Garba, en 1999. Dans le même regis­tre, sui­vront Loufti et Mouka et fini sa tri­lo­gie avec Source d’his­toire, son der­nier court métrage primé au Fespaco 2003.

CRITIQUE

On ne peut rester insen­si­ble au très beau film de Adama Roamba. Le réa­li­sa­teur réus­sit à nous faire vivre le quo­ti­dien des enfants sol­dats à l’instar de l’écrivain Amadou Kourouma, (décédé depuis) dans son livre " Allah n’est pas obligé ".

Il met en paral­lèle une jour­née ordi­naire dans un vil­lage où trois jeunes gar­çons se dis­traient, insou­ciants, et la pré­pa­ra­tion des petits sol­dats rebel­les à atta­quer ce vil­lage.

Le très jeune Thomas Ouédrago, comé­dien prin­ci­pal de " Source d’his­toire " incarne le chef dési­gné de cet esca­dron de la mort, avec une finesse et une sobriété impres­sion­nan­tes. Il pos­sède déjà une grande matu­rité pour son âge, et jongle avec ses émotions, lais­sant appa­raî­tre ses doutes à tra­vers ses convic­tions. Une inter­pré­ta­tion qui lui a valu de nom­breux prix et de pro­po­si­tions de rôles.

Le réa­li­sa­teur réus­sit à ins­tal­ler un climat oppres­sant. Une vio­lence tou­jours pré­sente sans être affi­chée, créant une angoisse beau­coup plus grande chez le spec­ta­teur. On passe de la légè­reté à la tra­gé­die, de la tra­gé­die à la légè­reté. Adama Roamba par­vient à nous désar­çon­ner, en étant jamais là où l’on croyait l’atten­dre. Un film qui vous hante long­temps après l’avoir vu.

Isabelle Audin

EQUIPE

Interprètes : Thomas Ouédraogo, Gustave Sorgho
Scénario et réa­li­sa­tion : Adama Roamba
Images : Paul Djibila
Son : Issa Traoré senior et Yassala Cessoume
Décors : Bill Traoré, Bamouni
Produit Par Films 21

Les films de Adama Roamba :
Les autres films
3
>

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75