Accueil du site > Actualités festivals > 3ème édition Toukountchi Festival de Cinéma du Niger
3ème édition Toukountchi Festival de Cinéma du Niger
Publié le : dimanche 4 novembre 2018
Palmarès

La 3ème édition Toukountchi Festival de Cinéma du Niger s’est dérou­lée du 24 au 27 octo­bre 2018 à Niamey.

Un fes­ti­val dans la plus grande convi­via­lité

Toukountchi Festival de Cinéma du Niger s’implante pro­gres­si­ve­ment dans la sous région Ouest afri­caine. À la satis­fac­tion de tous les fes­ti­va­liers venus des pays de la sous région dont une délé­ga­tion du Festival Panafricain de Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Fespaco) repré­senté par Hamadou Somé et de l’Association des Critiques de Cinéma du Burkina Faso repré­senté par le Pr Justin Ouoro, Toukountchi Festival de Cinéma du Niger a convaincu dans son orga­ni­sa­tion.
Pour le Délégué Général de Toukountchi Festival Monsieur Youssoufa Halidou Harouna, cette troi­sième édition placée sous le thème "Métiers de cinéma et femmes afri­cai­nes" a tout son sens, car depuis un cer­tain temps, les femmes afri­cai­nes en géné­ral et nigé­rien­nes en par­ti­cu­lier se dis­tin­guent dans le monde ciné­ma­to­gra­phi­que, avec des thé­ma­ti­ques de film qui tou­chent pro­fon­dé­ment la réa­lité de nos socié­tés et qui contri­buent au déve­lop­pe­ment de nos nations.
À l’Institut de Formation aux Technique de l’Information et de la Communication (IFTIC), une tren­taine de films ont été pro­je­tés dans les caté­go­ries en com­pé­ti­tion : fic­tion, docu­men­tai­res, film des écoles et une ving­taine de films en infor­ma­tion. Il faut noter que cette troi­sième édition a eu pour pays invité l’Espagne, qui depuis quel­ques mois tra­vaille avec l’Association Nigérienne des Ciné-Clubs et Critiques du Cinéma (ANCCCC) à tra­vers des pro­jec­tions de films espa­gnols en vue de ren­for­cer la culture ciné­ma­to­gra­phi­que au Niger et le bras­sage entre les deux com­mu­nau­tés.
À l’ouver­ture du fes­ti­val, l’Ambassadeur de l’Espagne au Niger, son Excellence Ricardo MOR SOLO, sou­li­gne les simi­li­tu­des qui exis­tent entre la culture espa­gnole et nigé­rienne et de noter que le cinéma est un autre moyen de connais­sance mutuelle et inter­cultu­relle. Avec la par­ti­ci­pa­tion des films de plu­sieurs pays du monde à savoirs : l’Afrique du Sud, l’ Angleterre, l’Algérie, la Belgique, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, l’ Egypte, l’Espagne, la France, le Liban, le Mali, le Maroc, le Niger, le Nigeria, la RG Congo, le Sénégal, la Suède, les USA, pour les orga­ni­sa­teurs le fes­ti­val est une consé­cra­tion dans l’agenda du cinéma au Niger.
Le repré­sen­tant du Ministre de la Reconnaissance Culturelle des Arts et de la Modernisation Sociale (MRC/A/MS), Monsieur Ganda Tahirou qui a déclaré ouvert les fes­ti­vi­tés de la 3ème édition Toukountchi, n’a pas hésité à saluer les ini­tia­ti­ves de l’Association Nigérienne des Ciné-Clubs et Critiques de cinéma depuis sa créa­tion, à l’instar du Festival de Film d’Animation en Hommage à Moustapha Alassane, la Semaine de la Critique du Cinéma Nigérien et bien d’autres non moins impor­tan­tes. Tout en réi­té­rant le sou­tien et les féli­ci­ta­tions des auto­ri­tés de la 7ème République du Niger. Palmarès de la 3ème édition Toukountchi Festival de Cinéma du Niger 2018.

Catégorie Fiction
1er Prix
- Wayborgna de Ramatou Doulla du Niger

2ème Prix
- Ordur de Momar Talla Gandji du Sénégal

3ème Prix
- Couper de Hawa Sogoba du Mali

- Meilleure inter­pré­ta­tion mas­cu­line pour Mbaye Ibrahima dans le film Ordur du Sénégal dans le rôle de Kader

- Meilleure inter­pré­ta­tion fémi­nine pour Merveille Houndegnon dans le film Luna du Bénin de Houngbeji Philippe, dans le rôle de Rose

Catégorie Documentaire
Moyen et long métrage
- Meilleur film docu­men­taire à Poisson d’Or Poisson Africain de Thomas Grand du Sénégal

Court métrage
- Meilleur film docu­men­taire à Femme Wanzam de Adamou Boubé du Niger

Catégorie films des écoles
- Meilleur film docu­men­taire à Trésor Tissé de Mireille Niyonsaba de l’uni­ver­sité Gaston Berger de Saint -Louis du Sénégal

- Meilleur film fic­tion à Le drame de nos peurs de Boureima Adamou Mohamed de l’Institut de l’Image et du Son du Burkina Faso

- Le prix du jeune talent attri­bué par le Fespaco est décerné à Césaire Ismael Nebyinga Kafando de l’’ins­ti­tut de l’images de et du Son (ISIS) du Burkina Faso

Youss Maiga, jour­na­liste et cri­ti­que de cinéma

Laisser un commentaire

Également…
1

Clap Noir
Association Clap Noir
18, rue de Vincennes
93100 Montreuil - France
Tél /fax : 01 48 51 53 75