Clap sur Dakar !
Publié le : samedi 19 octobre 2013
Focus sur le cinéma dakarois

Loin des cale­bas­ses !

Dakar, « Ndakaru » comme disent les vrais Dakarois, est une capi­tale qui a ins­piré les cinéas­tes. Dans les années soixante-dix, Djibril Diop Mambety, Sembène Ousmane et le docu­men­ta­riste Samba Félix Ndiaye ont inau­guré un cinéma afri­cain ancré dans la réa­lité urbaine.

Les cinéas­tes d’aujourd’hui, Alice Diop, Angèle Diabang, Ismaël Thiam, Augustin Ndong et Serigne Mbodj ont repris le flam­beau de la chro­ni­que d’une ville fié­vreuse. En trois séan­ces, mêlant fic­tions et docu­men­tai­res, Clap Noir pro­pose un focus sur le cinéma daka­rois avec des ren­contres dans une ambiance convi­viale.

Hommage à Khady Sylla

Khady nous a quitté récem­ment. Elle était poète, cinéaste, elle écrivait. Elle avait 50 ans et encore tant de choses à dire et à faire. Nous avons choisi de lui rendre un hom­mage ciné­ma­to­gra­phi­que en pro­je­tant Une fenê­tre ouverte , son film mani­feste.

20h00 ven­dredi 22 novem­bre
- • M’as-tu vu ? de Augustin Ndong, 2004, 7mn
- • Touki Bouki de Djibril Diop Mambety, 1973, 89 mn, VO ST Fr

18h00 samedi 23 novem­bre
Séance docu­men­taire – débat en pré­sence d’Alice Diop
- • Les Malles de Samba Félix Ndiaye, 1989, 14 mn
- • Diay diap de Ismaël Thiam, 2004, 5 mn
- • Mon beau sou­rire de Angèle Diabang, 2005, 6 mn
- • Les séné­ga­lai­ses et la séné­gau­loise de Alice Diop, 2007, 56 mn

20h00 samedi 23 novem­bre
- • Vieux Samba de Serigne Mbodj, 2004, 9 mn
- • Le Mandat de Sembène Ousmane, 1968, 86 mn, VO ST Fr

13h00 diman­che 24 novem­bre
Séance hom­mage à Khady Sylla, entrée libre
- • Une fenê­tre ouverte de Khady Sylla, 2005, 52mn

Cette mani­fes­ta­tion est orga­ni­sée dans le cadre du projet Tandem Dakar - Paris [1] avec le concours de la ciné­ma­thè­que Afrique.

Synopsis

20h00 - Vendredi 22 novem­bre

- M’as-tu vu ? de Augustin Ndong, 2004, 7mn

JPEG - 24.3 ko
M’as-tu vu ? © DR

Dans un car rapide daka­rois, un Don Juan fait son numéro devant une jeune fille. Il s’aper­çoit que la belle est aveu­gle …






- Touki Bouki, Djibril Diop Mambéty, 1973, 89 mn, VO ST Fr

JPEG - 99.8 ko
Touki Bouki © Carlotta Films / WCF

À Dakar, où il est venu vendre son trou­peau, un berger ren­contre une étudiante. Tous deux rêvent de se rendre à Paris… Un hymne à la jeu­nesse, entre tra­di­tion et moder­nité, entre rêve et réa­lité, un des chefs d’oeuvre du cinéma afri­cain.








18H00 - Samedi 23 novem­bre
séance docu­men­taire –débat en pré­sence d’Alice Diop

- Les Malles, Samba Félix Ndiaye, 1989, 14 mn

JPEG - 35.7 ko
Les malles © DR

A Waxi Naan, une équipe de copains récu­père des fûts métal­li­ques qui ser­vaient à trans­por­ter le gou­dron. Ils les tra­vaillent de manière à obte­nir des pla­ques de métal qui devien­dront des malles.



- Diay diap, Ismaël Thiam, 2004, 5 mn

JPEG - 29.4 ko
Diay diap © DR

Dakar. Un canal d’écoulement sert de cadre à une partie de cartes entre des jeunes. Au rythme du djembé, les cartes tour­nent, la for­tune avec. Plaisir et risque du jeu, plai­sir du cinéma.




- Mon beau sou­rire, Angèle Diabang, 2005, 6 mn

JPEG - 24.1 ko
Mon beau sourire © Karonika

Le tatouage de la gen­cive est une cou­tume répan­due en Afrique de l’Ouest. Aujourd’hui encore ce rite de séduc­tion est per­pé­tué à Dakar.





- Les séné­ga­lai­ses et la séné­gau­loise, Alice Diop, 2007, 56 mn

JPEG - 90.3 ko
Les sénégalaises et la sénégauloise © Pointdujour

La réa­li­sa­trice Alice Diop vient à Dakar pour la pre­mière fois. Elle décou­vre la cour où sa mère a grandi et où vivent des tantes, cou­si­nes et nièces qu’elle ne connaît pas. Ces femmes par­lent de leur vie quo­ti­dienne, d’argent, de stra­té­gies amou­reu­ses, du mariage, de la poly­ga­mie et des hommes.
Un des films coup de coeur de Clap Noir.




20h00 - Samedi 23 novem­bre
- Vieux Samba, Serigne Mbodj, 2004, 9 mn

JPEG - 28.8 ko
Vieux Samba © DR

Vieux Samba, un riche poli­ti­cien cir­cule à bord de sa belle bagnole dans la cité perdue de Nietty Mbar. Son chemin croise celui de Bathie, un jeune homme à la recher­che de sa dose. Une satire sociale du pou­voir au Sénégal



- Le Mandat, Sembène Ousmane, 1968, 86 mn, VO ST Fr

JPEG - 85.6 ko
Le mandat © DR

À Dakar, Ibrahima Dieng, un bon musul­man séné­ga­lais, vit avec ses deux femmes et leurs sept enfants. Alors qu’il est chez le coif­feur, ses femmes reçoi­vent un mandat d’Abdou, un neveu parti en France. Rapidement tout le quar­tier est au cou­rant …
Une pein­ture humo­ris­ti­que et sans conces­sion de la nou­velle société séné­ga­laise cor­rom­pue après l’indé­pen­dance. Prix de la cri­ti­que inter­na­tio­nale au Festival de Venise (1968).

13H00 - Dimanche 24 novem­bre Hommage à Khady Sylla. Entrée libre
- Une fenê­tre ouverte, Khady Sylla, 2005, 52mn

JPEG - 18.2 ko
Une fenêtre ouverte © Athénaïse

Aminta Ngom est folle. Elle le sait, n’en a nulle honte. Sa souf­france, elle la pro­me­nait avant dans les rues de Dakar, elle l’endure aujourd’hui entre les murs de la cour fami­liale, elle la raconte devant la caméra.
Derrière mais aussi face à la caméra, Khady Sylla, la réa­li­sa­trice, dit et filme la dou­leur. Leur dou­leur à cha­cune, non pas dans un par­tage illu­soire, mais posée, expo­sée lors de leurs échanges bavards ou muets, côte à côte, comme les frag­ments de ce miroir brisé qu’on entre­voit et dont parle la réa­li­sa­trice.
Portrait, auto­por­trait : de qui ? De la mala­die, des erre­ments urbains, de la folie, de deux femmes, Aminta Ngom et Khady Sylla, d’une Afrique fan­tôme ? C’est sur ces ques­tions que s’ouvre grand la fenê­tre du film.
Prix Premier au Festival International du Documentaire de Marseille en 2005

Lieu : cinéma Le Nouveau Latina, 20 rue du Temple Paris 4e
Tarif unique : 7€ / séance, carte UGC et pass accep­tés

Renseignements : info@­clap­noir.org

Télécharger le pro­gramme détaillé

PDF - 1.9 Mo
Dossier Clap sur Dakar

1 L’Institut français et la Ville de Paris mettent en œuvre en 2013 le Tandem Dakar-Paris, en partenariat avec la Ville de Dakar. Cette programmation mettant à l’honneur en 2013 les jeunes talents dakarois et parisiens fait suite à la signature du pacte d’amitié entre Paris et Dakar en 2011 entérinant une longue histoire d’amitié.

C’est la troisième édition de cette plateforme artistique et culturelle développée conjointement par les deux institutions (en 2011 avec Buenos Aires et en 2012 avec Berlin). De mars à juin, le volet dakarois du Tandem a permis de présenter plus de 50 événements parisiens dans 20 lieux de la capitale sénégalaise, et a rassemblé quelques 26 000 spectateurs. Le volet « Paris à Dakar » vient de s’achever, et débute le volet « Dakar à Paris », qui se déroulera de septembre à décembre 2013.

Le Tandem Dakar-Paris est mis en oeuvre par l’Institut français, avec le soutien de la Ville de Paris, de la Ville de Dakar, du ministère des Affaires étrangères et du ministère de la Culture et de la Communication.

Tout le programme TANDEM sur le site www.tandem-dakarparis.com

À télécharger

  • Dossier Clap sur Dakar (PDF - 1.9 Mo)
  • Laisser un commentaire

    Également…
    1

    Clap Noir
    Association Clap Noir
    18, rue de Vincennes
    93100 Montreuil - France
    Tél /fax : 01 48 51 53 75